LE THANKS : L’USAGE RATTRAPE LA CRÉATIVITÉ

Genèse

Un bel après-midi de printemps dans un espace incontournable de co-working lyonnais. Deux amis réfléchissent à un projet un peu fou pour changer notre façon de travailler ensemble: le BUS.

La séance est consacrée à trouver l’adéquation entre les aspects techniques du projet et les besoins des futurs utilisateurs. Lors de la phase de veille, nous nous sommes rendus compte que le nom jusque là donné à notre token, le Nytro (parce que le BUS avance à la TNT évidemment), était déjà utilisé. Oh quelle déception, alors une nouvelle fois, retour à la case départ…

Nous avons réfléchi à l’usage du token pour les futurs utilisateurs. L’idée est de créer un token qui symbolise le « j’adore ce que tu fais », et matérialise la confiance que tout le réseau porte à un individu sur une tâche spécifique. Naturellement, nous nous sommes inspirés des usages actuels, et les réseaux sociaux symbolisent cette phrase par un coeur (j’adore). D’où le premier nom du token: le KissCoin. Imaginez-vous envoyer des kiss à tous les jours à vos amis…ok passe encore…et à vos partenaires ? Bien que nous aimions l’histoire française, ça pouvait vite nous faire tomber dans des méandres indésirés.

Flop…Je me lève prendre un café et en apporte un à mon binôme. Je lui pose le café sur la table et il me répond : « Merci ». Et là…nouvelle étincelle ! Je te donne quelque chose avec plaisir et tu me dis « Merci ». C’est ça notre token, le Thanks (ben oui pensons international dès le début), acronyme THX.

 

Philosophie du Thanks

L’idée derrière ce token est de tendre vers une nouvelle économie basée sur le « Merci ». De nos jours, si vous voulez un verre de vin à 5 euros, vous donnez 5 euros au commerçant qui vous vend le verre de vin.

Avec le Thanks, nous inversons le modèle, lorsque vous voulez le même verre, le commerçant vous le donnera et vous le remercierez en lui envoyant 50 THX. L’objectif est de valoriser l’activité d’une personne, j’adore ton vin « Merci ».